Löw opte pour Trapp et se souvient du 13 novembre 2015

9


Comme pour montrer à la France que le gardien remplaçant du PSG a du talent, Joachim Löw, le sélectionneur de l’Allemagne, a annoncé que Kevin Trapp serait titulaire face à la France, demain soir (20h45) à Cologne, en amical, lors de son point presse de veille de match. 

«Kevin Trapp jouera demain dans les buts. Sami Khedira sera titulaire, Toni Kroos aussi (au milieu). Pour les autres postes, je vais voir l’entraînement d’aujourd’hui (lundi) et me décider ensuite», a détaillé le sélectionneur de la Mannschaft.

«C’est un match pour lui»

«Kevin donne une très bonne impression à l’entraînement et connaît bien les Français, certains jouent avec lui en club. On avait tout simplement une bonne sensation, même s’il a peu joué dernièrement: on voulait lui donner sa chance, parce qu’il est très souverain et fort à l’entraînement, il rayonne. On lui fait confiance. C’est un match pour lui», a ensuite justifié Löw sur son choix de l’aligner au dépens de Ter Stegen, très bon vendredi à Wembley contre les Anglais (0-0).

Trapp n’a disputé aucun match cette saison au PSG, où il est devancé par le Français Alphonse Areola. Le gardien de 27 ans, qui a connu son unique sélection en juin contre le Danemark (1-1), faisait partie du groupe qui a remporté la Coupe des Confédérations en Russie cet été, mais n’y avait pas joué la moindre minute.

«Benzema ? Ca m’est égal»

Interrogé sur le potentiel français, l’homme en place depuis une décennie s’est montré dithyrambique : «La France possède une qualité incroyable dans le secteur offensif, avec des joueurs de classe mondiale. Et ils ont des milieux et des arrières qui montent beaucoup, ils seront beaucoup plus dangereux que les Anglais.»

Interrogé aussi sur la non-sélection de Karim Benzema, Joachim Löw s’est montré solidaire de son homologue français : «Ça m’est égal. Didier Deschamps sait ce qu’il fait et pourquoi il le fait. Et dans le secteur offensif, la France dispose d’un grand réservoir de joueurs, elle a suffisamment de possibilités pour pourvoir les postes d’attaquants.»

Le 13 novembre 2015, «ça revient toujours à la mémoire»

Enfin, deux ans jour pour jour après les attentats terroristes ayant ensanglanté Paris, lors duquel le match France-Allemagne au Stade de France avait été visé par deux kamikazes, poussant la Mannschaft à dormir dans l’enceinte audonienne par mesure de sécurité, l’ex-adjoint de Jurgen Klinsmann s’est fait interroger sur la marque laissée par cette soirée.

Une marque indélébile, sans qu’il se sente encore en danger, et surtout pas ce mardi soir : «Ça revient toujours à la mémoire. Les souvenirs sont marqués par l’angoisse que nous avons vécue dans ce stade. C’était une expérience difficile que nous ne voudrions pas revivre. Depuis, la situation s’est stabilisée un peu, je ne me sens pas inquiet, le niveau de sécurité ici à Cologne est très élevé.»



http://www.leprogres.fr/sports/2017/11/13/low-opte-pour-trapp-et-se-souvient-du-13-novembre-2015 Lire la suite

Commentaire facebook