« Ce que cela coûte », roman de boxe sans une once de graisse signé W. C. Heinz

1


L’auteur, journaliste sportif aguerri (et qui fut, en 1968, le scénariste de « M.A.S.H. »), a signé ce récit en 1958. Le voici traduit.

Par Macha Séry Publié aujourd’hui à 08h57

Temps de Lecture 2 min.

Article réservé aux abonnés

Ce que cela coûte (The Professional), de W. C. Heinz, traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Emmanuelle et Philippe Aronson, Monsieur Toussaint Louverture, 350 p., 24 €.

Vainqueur ! Aflo Foto / Photononstop

La question du prix à payer traverse aussi bien les polars, avec leurs flics cabossés ayant tout sacrifié à leur métier, que les biographies, fictives ou non, d’athlètes de haut niveau. Leur quête de gloire est au cœur de leur abnégation, de leur rage et de leur docilité à l’entraînement. Si l’on ajoute le titre original, The Professional, au français, Ce que cela coûte, on obtient une idée assez juste du grand roman sur la boxe que…



https://www.lemonde.fr/culture/article/2019/02/11/ce-que-cela-coute-roman-de-boxe-sans-une-once-de-graisse-signe-w-c-heinz_5421927_3246.html Lire la suite

Commentaire facebook