Eric Fottorino refait le Tour de France

2


L’écrivain enfourche ses deux bécanes favorites, le vélo et le clavier, et raconte ses héros du Tour.

Par Jean Birnbaum Publié aujourd’hui à 12h00

Temps de Lecture 2 min.

Article réservé aux abonnés

L’ancien champion cycliste belge Eddy Merckx était la vedette du départ du Tour de France à Bruxelles le 6 juillet. CHRISTIAN HARTMANN/REUTERS

« Mes Maillots jaunes », d’Eric Fottorino, Stock, 216 p., 19 €.

Dans l’une de ses Mythologies (Seuil, 1957), Roland Barthes montre comment la fascination exercée par le Tour de France provient d’un « nominalisme souverain » : associant le nom de chaque coureur à une valeur absolue (X, l’élégance, Y, la régularité, Z, la traîtrise…), la Grande Boucle fait du choc entre ces valeurs le mobile d’un combat homérique. « Les noms des coureurs semblent pour la plupart venir d’un âge ethnique très ancien, d’un temps où…



https://www.lemonde.fr/critique-litteraire/article/2019/07/13/mes-maillots-jaunes-eric-fottorino-refait-le-tour-de-france_5489033_5473203.html Lire la suite

Commentaire facebook