« Le revenu minimum garanti doit rester un droit »

1


Alors que le gouvernement ouvre une concertation sur le revenu universel d’activité, neuf organisations caritatives expliquent, dans une tribune au « Monde », que la lutte contre la pauvreté doit s’articuler autour de trois piliers : un revenu minimum garanti ; un accompagnement renforcé et personnalisé ; une politique visant à faciliter l’accès des plus précaires à la formation et à un travail décent.

Publié aujourd’hui à 07h00 Temps de Lecture 4 min.

Article réservé aux abonnés

« En France, neuf millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté et les prestations sociales bénéficient à dix-neuf millions de personnes. » Johnér / Photononstop

Tribune. Le gouvernement a choisi la date du 3 juin pour ouvrir la concertation sur le revenu universel d’activité (RUA). Un revenu qui, au demeurant, n’a rien d’universel, et ne rémunère aucunement…



https://www.lemonde.fr/idees/article/2019/06/03/le-revenu-minimum-garanti-doit-rester-un-droit_5470661_3232.html Lire la suite

Commentaire facebook